ANTHROPOLOGIE
International Journal of Human Diversity and Evolution
 
Coverage: 1923-1941 (Vols. I-XIX) & 1962-2018 (Vols. 1-56)
ISSN 0323-1119 (Print)
ISSN 2570-9127 (Online)
News:
Vol. 57, issue 2/2019 is in preparation.

World Archaeological Congres 9
 

 
 
 
 
 
 
 
SCImago Journal & Country Rank
 
 
Full text of article
'Crevecoeur I, Trinkaus E, 2004: From the Nile to the Danube: A Comparison of the Nazlet Khater 2 and Oase 1 Early Modern Human Mandibles. Anthropologie (Brno) 42, 3: 203-213'.
 
Abstract
A discrete trait and morphometric analysis of the earliest oxygen isotope stage 3 modern human mandibles from around the eastern Mediterranean, the Egyptian Nazlet Khater 2 and the Romanian Oase 1 specimens, confirms their status as early modern humans. However, both specimens exhibit distinctly archaic morphological aspects in their mandibles and/or molars, and their expressions of these archaic features vary. These specimens therefore emphasize both the persistence of non-modern morphological aspects in these early "modern" humans, and the variable natures of the mosaics of derived modern human and retained archaic human features in these human populations on the cusp of the modern human dispersal throughout the Old World.
 
Keywords
Human paleontology - Mandible - Dentition - Europe - Africa - Late Pleistocene
 
Resume
La variabilité de l'homme anatomiquement moderne des époques paléolithiques a été particulièrement étudiée durant deux périodes distinctes de l'évolution humaine: celle des stades isotopiques 6 et 5e avec les plus vieux hommes modernes d'Afrique et du Proche-Orient et celle des stades isotopiques 2 et 1 avec l'expansion des hommes modernes dans toutes les parties du monde. C'est durant le stade isotopique 3 que les hommes modernes semblent se confronter pour la dernière fois avec les populations archaïques ou non anatomiquement modernes. Cependant, le manque de restes bien datés entre 30 ka et 100 ka limite la connaissance de l'anatomie moderne aussi bien en Afrique, qu'en Asie et en Europe. Les restes humains de Nazlet Khater 2 (Egypte) et d'Oase 1 (Roumanie), ont été datés par association pour le premier à 37 ka et directement pour le second à 35 ka. Ces fossiles offrent une occasion unique d'appréhender une part de la variabilité de la morphologie moderne durant le stade isotopique 3. L'étude morphométrique des mandibules et des molaires de ces deux spécimens circumméditerranéens confirme leur statut d'hommes anatomiquement modernes. La présence de certains caractères archaïques mandibulaires et dentaires varie suivant les individus. Ces deux spécimens témoignent donc de la persistance de traits primitifs au sein des premiers hommes modernes et également de l'expression en mosaïque des caractères apomorphes et plésiomorphes au sein des populations humaines modernes qui sont à l'origine du peuplement de l'Ancien Monde.
 
 
 
 

 Full text (PDF)

 Export citation

 Related articles